Philosophie

Epistémologie Politique

est une méthode de la philosophie politique qui emprunte les pratiques à l’épistémologie des sciences sociales. Cette méthode critique regarde la connaissance politique en philosophie. Elle analyse donc le discours de la philosophie politique, les concepts, les limites, les conditions et les possibles en philosophie politique. Je la nomme Épistémologie Politique, Épistémologie de Philosophie Politique, ou Épistémologie politique générale.

_____________________

Elle diffère de l’épistémologie des sciences politiques. L’épistémologie des sciences politiques analyse non pas des notions fondatrices, mais les lois, la justice, le gouvernement qui ont la possibilité d’être en vigueur. Bref, elle n’analyse non pas les critères de vérité des choses politiques, mais les théories et les pratiques politiques.

Pourquoi faire cette distinction et préférer étudier une épistémologie politique plus générale ?
Car je préfère partir du début, c’est-à-dire de la Philosophie politique, plutôt que d’étudier ce qui vient après : les sciences politiques. De plus, les sciences politiques ne deviennent science que lorsqu’il y a un degré de vérité élevé dans ses énoncés politiques. Je pars du postulat que toute la politique actuelle (celle applicable ou appliquée) et les sciences politiques n’ont pas été bâties et utilisées avec le critère de vérité, mais avec idéologies, de la passion, des intérêts privés, un ordre social consenti mais pas choisi, etc.

Je réfute donc ce qu’on nomme sciences politiques, qui pour moi ne sont ni des sciences ni ne font parties des sciences sociales. Tout le combat se situe ici, en ce siècle, formuler une véritable politique (mondiale) fondée sur le vrai, pour cela démonter le sophisme des sciences politiques (universitaires et chez les politiques).

_____________________

L’épistémologie Politique est une étude avant que la politique, le pouvoir d’administrer et de vivre en société, ne devienne une science. C’est pour moi tout le vrai travail qu’il faut accomplir dès maintenant. La philosophie politique et l’épistémologie politique est ce qui rend nécessaire la philosophie au XXIe siècle. Il faut voir comment l’on vit mal. La philosophie politique est la première réponse au problème de confusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.